Le pont l’Évêque est l’un des nombreux fromages qui fait la réputation culinaire de la Normandie. À l’origine produit par des moines au XIIe siècle installés à l’Ouest de Caen, c’est au XVIIe qu’il va acquérir sa forme carrée. Depuis sa création, il est apprécié dans toute la région et c’est grâce au développement de lignes de chemin de fer que le produit a pu faire sa renomée à travers le pays.

Pour sa fabrication, il faut 3,5 litres de lait. Après 26 heures, le lait caillé est versé dans un moule carré. Durant sa création, le fromage est retourné plusieurs fois. Ensuite il est placé dans une cave où il est retourné quotidiennement. Pour lui permettre de développer toute sa saveur, le pont l’Évêque est brossé et lavé à l’eau claire légèrement salée. Un premier affinage de 9 jours est fait avant emballage et un autre est réalisé entre 18 à 21 jours. 

 

Il existe 4 formats : le petit, le grand, le demi et le Pont l’Évêque qui varie selon le temps d’affinage appliqué. Le fromage se caractérise par sa croûte de couleur jaune/orangée, son cœur souple et son goût doux. Il est reconnu AOP depuis 1996.

 

(Anecdote : Le fromage était nommé Angelot, c’était une monnaie et pouvait servir à payer les impôts ! )